Le combat final. (P1)

Non classéPas de commentaire

Vous êtes ici :Le combat final. (P1)

Depuis leur passage de la porte des ténèbres, quatre mois s’étaient écoulés. Les vertes collines de Kalimdor étaient bien loin. Elle avait laissé place aux terres désolés d’Outreterre. Ils n’avaient affrontés que mort, haine et folie sur ces terres. Les désirs de pouvoirs des êtres vivants étaient écoutés et entendu par le fiel ardent qui s’empresser de monter les races les unes contre les autres. Heureusement au milieu de ce chaos ambiant, une guilde luttait, elle avait connu des rires et de la joie, triompher de nombreux maux, mais aussi des pleurs suite à la disparition d’être chers, des peurs sans noms contre des ennemies quasi-immortels , de la colère entre membre et envers le destin. Ils ont connus tout ce que la vie a à offrir à ceux qui la choisissent aux détriment de la légion.

Ils se rejoignirent à l’orée du temple de Karabor, Des nuages lourds faisaient présentir d’un orage imminent. Une légère pluie acide se mit à tomber sur la vallée d’ombrelune lorsqu’ils se mirent en route.

Le temple était plongé dans l’obscurité, les guerriers étaient entré par une brêche dans le mur créait par Akama et Maïev. Elle les conduisit au système d’évacuation d’eau du temple.

Il remontèrent les égouts défendus par quelques Naga, plus gêné par l’eau que par leurs opposants il se frayèrent un chemin à travers les dédales quand soudain un immense Naga surgit d’un long tuyau, son corps déforma le métal et le fit volé en éclat, derrière lui une pluie battante et des éclairs leur montrèrent la cour du temple. la vrai lutte pour la reprise du temple de Karabor allait commencer et ce n’etait pas de la friture, si grosse soit-elle qui les fera reculer.

Le seigneur Naj’entus se battait férocemment, il frappait ses ennemis avec une énorme carapace de crustacé qu’il lançait sur le groupe et était protégé par un bouclier qui absorbé la totalité des dégats, aucune flèches, aucun sort ne l’atteignait directement. Sa première cible fut Relthorak le mage prit le projectile de plein fouet, les prêtres luttèrent pour le maintenir en vie tant bien que mal, Nastira retira du corps de son ami le projectile encore ensanglanté et fou de rage de voir ce spectacle lançat de toute ses forces l’arme vers le corps du Naga. Le bouclier qui l’entourait vola dans une explosion de magie pure. Les différents groupes relancèrent l’assaut sur le géant qui fut balayer rapidement.

ils traversèrent la cour qui avait été transformé en camp d’entrainement orc. La pluie faisait rage, le combat aussi. Les orcs furent méthodiquement décimé, il n’en resterait pas un pour alimenter l’armée d’Illidan. ils rasèrent la place et s’approchèrent des immenses portes du temple. Une immense statue était dressé devant les portes : Un colosse brillant d’un feu bleuté qui dégagé une aura maléfique. Avançant prudemment le sol se mit à trembler.

Des volcans crachant des gerbes de flammes gangrenés sortirent du sol !  L’équipe se dispersa juste à temps pour voir la statue prendre vie. Un abyssal  d’une taille démentielle venait d’engager le combat ! Le démon était incontrôlable, il poursuivait sans relache les membres du groupe. Il courait après eux, comme un enfant après un jouet. Ses mouvements n’avaient aucune cohérence, il changeait de cible sans raison et cela surprit bon nombres des combattant à ses pieds l’attaquant sans relâche. à chacun de ses hurlements correspondait la sortie d’un nouveau volcan. Et à chaque volcans des nouveaux cris d’être grievement brûlé par les gangreflammes. Des douleurs qui ne s’estomperait jamais complètement. Petit à petit, il perdit de la vitesse et finit par s’effondrer lourdement sous les agression répétés. Un de ses immense membre s’enfonça dans la porte du temple qui explosa dans une gerbe de flamme.

Supremus le gardien de la cour, la dernière invocation d’Illidan du plan éthéré n’est plus Et avec lui le temple leur est ouvert.

Au seuil du temple, un vent glacial leur fouetta le visage. Une intution collective leur dicta qu’il n’avait fait que le plus simple et que le temple cachait beaucoup d’horreur. Les aventures dans le temple ne font que commencer.

Du haut de sa térasse, Illidan songeait. Il contempla le crâne de Gul’dan, et demanda :

« Les microbes qui viennent de faire irruption dans mon temple ! Est ce qu’il vont contrecarrait mes plans ? Vont il empêcher la destruction du puit ?                              « Le crâne lui montra la même vision qu’au début de son projet. :  L’avatar de Sargeras détruit et le puit condamnait. Le démon sourit et commença a affûter ses lames.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut